AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ozone, the attack of the redneck mutants

Aller en bas 
AuteurMessage
ghoulish
Fantôme
Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: ozone, the attack of the redneck mutants   Mer 10 Juin - 1:35

dans la campagne texane, les habitants commencent à vomir, puis se transforment en mutants avides de chair fraîche. la couche d'ozone se perce et laisse ainsi passer les rayons ultra-violets du soleil, provoquant cette hécatombe. arlène wells, une jeune femme qui étudie l'environnement, parcourt les routes de la région en compagnie de son frère, kevin. elle fait des prélèvements d'eau et de plantes, puis découvre une étrange mutation sur un coyote près d'un lac. alors que arlène et kevin tentent de prévenir les autorités, ils sont attaqués par les zombies affamés. ils sont sauvés in extremis par wade, un fermier du coin. le groupe rejoint la mère de wade dans sa propriété, pour préparer une défense. mais wade est contaminé, puis tue sa mère. arlène et kevin prennent à nouveau la fuite, mais les horribles mutants arrivent de partout...

réalisé en 1988, "ozone", alias "the attack of the redneck mutants", fut tourné dans des conditions totalement amateures dans la campagne texane, avec une petite équipe, plus quelques amis et autochtones du coin. très à la mode à cette époque aux usa, le gore est le but principal de ce métrage, par ailleurs raté, risible mais irrésistible. la caméra se borne à toujours refaire les mêmes plans fixes sur des trucs insignifiants : les fougères, les papillons, le pot sur le rebord de fenêtre, le train qui passe près de l'usine au début... pour corser le tout, le réalisateur étale en longueur des séquences sans intérêt pour atteindre une durée réglementaire. cela dit, toutes ces scènes atteignent un niveau de comique, involontaire certes, mais jouissif en diable. la grand-mère prépare un repas, épluche les radis, les oignons, prépare sa pâte, course son poulet dans la pièce et l'égorge au-dessus du lavabo, tout en chantant l'hymne américain ! la séquence, très longue, et découpée en plusieurs parties ( félicitations au monteur ), se termine par la nourriture donnée aux poissons. "moumoumoumou, moumoumoumoumou, viens ici mon bébé, gentil petit poisson, il est gentil, moumoumoumoumou, moumoumou...", etc etc. affligeant, mais à vous faire éclater de rire à coup sûr, sans possibilité de s'arrêter, surtout avec une dose d'alcool. des sensations inédites et extrêmes !!
d'autre part, plusieurs autres scènes du même type sont à ne pas rater : le fameux tir sur les potirons, qui se conclue par une chute du héros à pisser de rire ! sans oublier la vieille qui repasse, qui étend son linge, pendant que son mari s'active dans le jardin, donnant à boire au chien et épluchant les pastèques. "viens ici bo, tu veux encore de l'eau, c'est bon quand y fait chaud !!". mais on peut citer aussi le héros en train de faire le pitre par terre, pour faire croire à une attaque de coyote mutant, une vulgaire peluche avec un oeil en moins, ceci dit.

toute cette succession de séquences toutes plus débiles les unes que les autres fait quelque peu oublier le sujet principal : les attaques de mutants. heureusement, le film propose quelques morceaux de grotesque gore anthologique, et donc forcément jouissif.
cela dit, le manque de moyens ne permet pas de rendre une ambiance apocalyptique convaincante, comparé à ce sujet semblant nous avertir que la fin du monde est proche. on pressent, avec le début, cette ambiance, avec ce fermier qui prend son tracteur et qui se décompose au milieu de la campagne. là, le gars non averti peut imaginer une suite où les zombies vont attaquer la population par hordes. vu la suite, c'est loin d'être le cas !

mais ce n'est pas grave, la dimension z unique de ce petit film amateur réjouit de façon absolue, ce qui le rend totalement culte. pour les fanas, bien sûr !
pour terminer ce tour d'horizon, voici quelques morceaux choisis des dialogues :
"chérie, tu connais rien à la vie tant que t'as pas vu ce qui te pends entre les jambes !"
"écoutes ma jolie, ma mère n'a pas été malade un seul jour de toute sa vie. si elle devait devenir une mutante, elle l'aurait fait depuis longtemps !"
"et ne tires pas sur tes pieds, trou du cul !"
"c'est bon maman, donne-moi encore de la salade et des pommes de terre !"
"où avez-vous trouvé ce chapeau horrible ? fermez donc votre gueule, espèce de vieil ivrogne, vous n'avez pas dessoulé une seule fois depuis trente ans !".
comme vous le constatez, l'attitude redneck dans toute sa splendeur !

"ozone, the attack of the redneck mutants". un film réalisé par matt devlen. produit par max raven. avec scott davis ( kevin muncy ), blue thompson ( arlène wells ), brad mc cormick ( wade mc coy ), janice williams ( ruby mc coy ), rhonda rooney, luther webb, lorraine dowdy, ashley nevada. musique originale de lasalo murr, kim davis et john hudek. directeur de la photographie brad redd.
usa ( texas ), 1988. durée : 1h35. distribution vidéo ( vhs ) : cobra vidéo, fip-distribution ( collection vidéo-poche ), initial home vidéo ( collection best of horror ).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ozone, the attack of the redneck mutants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARS ATTACK - ALIEN (MMS107 - MMS108)
» PINUP'S ATTACK OF THE BRAIN MONSTER
» Massive Attack : LP5
» Art Attack 1
» [JEU] ATTACK OF THE EVIL ANDROIDS : Défendez la terre des androids ! [Demo/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de cinéma :: Gore-
Sauter vers: