Le forum du Cinéma
Bienvenue dans le forum du cinéma
Inscrivez vous, connectez vous et partageons
ensemble la passion du 7e Art


Le rendez vous des passionnés du 7ème art ! Enjoy !
 
AccueilAccueilRechercherMembresFAQS'enregistrerConnexionCalendrier
Partagez | 
 

 Steve Mac Queen *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personne



Masculin
Age: 64
Localisation: A la cave
Emploi/loisirs: Emploi : retraité, loisir : retraité
Date d'inscription: 10/06/2010

MessageSujet: Steve Mac Queen *   13/1/2011, 12:28




Nom de naissance Terrence Steven McQueen
Surnom The King of Cool
Naissance 24 mars 1930,Beech_Grove, Indiana, États-Unis
Nationalité Américaine
Décès 7 novembre 1980 (à 50 ans)


Steve McQueen, de son vrai nom Terence Steven McQueen, (né le 24 mars 1930 à Beech Grove dans l'Indiana aux États-Unis et décédé le 7 novembre 1980 à Ciudad Juárez au Mexique) est un acteur, producteur, pilote automobile et pilote de moto américain. Ses rôles d'anti-héros ont fait de Steeve McQueen une icône de la contre-culture qui luttait contre la guerre du Vietnam dans les années 1950 et 1960. En 1974, il était la star du cinéma la mieux payée au monde.

Jeunesse
Enfant unique, il n'a pas connu son père, aviateur acrobatique qui disparaît peu après sa naissance tandis que sa mère l'abandonne dans une ferme. Il est en partie élevé par son oncle, à Slater dans le Missouri. À l'âge de douze ans, il retrouve sa mère mais ne lui pardonne pas de l'avoir délaissé. Il part vivre avec elle à Los Angeles. Adolescent incontrôlable, McQueen se mêle aux bandes de voyous de Los Angeles. Il quitte très tôt l'école et s'engage dans la marine marchande puis chez les Marines en 1947 où il est mécanicien. En 1952, il étudie à l'Actors Studio de New York et fait ses débuts à Broadway en 1955, dans la pièce A Hatful of Rain.

Carrière
En 1956, il tourne dans son premier film, Marqué par la haine, sous la direction de Robert Wise. Sa figuration est si peu importante qu'il n'appararait même pas au générique. Solitaire et renfermé sur lui-même, agressif parfois, il est considéré avec beaucoup de réserves par les studios. Il finit néanmoins par obtenir le rôle qui le propulsera star de Hollywood, celui du chasseur de primes Josh Randall, dans la série télévisée Au nom de la loi, chasseur de primes dans le Far West, armé d'une Winchester calibre 44/40 modèle 1892 à crosse et canon sciés. Il jouera au total dans 94 épisodes pour trois saisons de 1958 à 1961. En peu de temps, il devient l'une des figures les plus connues d'Amérique.
1958 est une grande année pour McQueen, puisqu'il obtient également cette année-là le premier rôle majeur de sa carrière avec Danger planétaire. Dans les années 1960, l'acteur devient rapidement l'un des acteurs les plus convoités de sa génération. Il tourne à plusieurs reprises avec John Sturges, d'abord dans La Proie des vautours en 1959 qui le relève auprès des cinéphiles. Il fait surtout partie du casting de Les Sept Mercenaires aux côtés de Yul Brynner, Charles Bronson et James Coburn en 1960. Il a dû simuler un accident de voiture afin de se libérer du tournage de la série TV Au nom de la loi pour jouer dans Les Sept Mercenaires. Il retrouvera encore Sturges en 1963 à l'occasion de La Grande Évasion dans lequel il suggère lui-même l'idée de l'évasion à moto, une séquence devenue mythique. McQueen participe à L'Enfer est pour les héros avant d'accepter de tourner dans Une certaine rencontre de Robert Mulligan en 1963 où il côtoie l'héroïne de La Fureur de Vivre. Joueur averti, Steeve McQueen est ensuite Le Kid de Cincinnati en 1965 pour sa première collaboration avec Norman Jewison avant de retrouver le réalisateur de ses débuts, en pleine guerre civile chinoise dans La Canonnière du Yang-Tse en 1966. Son rôle lui vaut une nomination pour l'Oscar du meilleur acteur en 1967.
En 1968, Steeve McQueen tourne deux de ses films les plus célèbres. Le temps d'une partie d'échec, il joue un jeu de séduction torride avec Faye Dunaway dans L'Affaire Thomas Crown. Il enchaîne avec Bullitt de Peter Yates, film mythique dans lequel on retrouve les séquences de courses-poursuites les plus incroyables de l'histoire du cinéma. McQueen tentera encore, mais avec moins de succès de lier son amour pour la vitesse et les courses automobiles avec le cinéma à l'occasion d'un film tout à la gloire des sports mécaniques, Le Mans en 1971.
Durant les années 1970, il est l'acteur le mieux payé de tous le show-business et continue de tourner dans des films importants que Guet-apens (The Getaway) de Sam Peckinpah en 1972, où il rencontre Ali McGraw, qui est devenue célèbre par son rôle dans Love Story, il l'épouse en secondes noces. Mais il tourne aussi dans Papillon de Franklin J. Schaffner en 1973 ou encore La Tour Infernale en 1974 sous la direction de John Guillermin.
Il tourne son dernier film Le Chasseur en 1980.


Filmographie
1956 : Marqué par la haine (Somebody up There Likes me) : Fidel
1957 : Danger planétaire (The Blob) : Steve Andrews
1957 : Rackets à New York (Never Love a Stranger) : Martin Cabell
1958 : Hold-up en 120 secondes (The Great Saint Louis Bank Robbery) : George Fowler
1959 : La Proie des Vautours (Never so few) : Caporal Bill Ringa
1960 : Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) Vin
1961 : Branle-bas au casino (The Honeymoon Machine) : Lt. Fergie Howard
1962 : L'enfer est pour les héros (Hell is For Heroes) : Soldat John Reese
1962 : L'Homme qui aimait la guerre (The War Lover) : Capitaine Buzz Rickson
1963 : La Grande Évasion (The Great Escape) : Capitaine Virgil Hilts
1963 : Une certaine rencontre (Love with the Proper Stranger) : Rocky Papasano
1963 : La Dernière Bagarre (Soldier in The Rain) : Eustis Clay
1964 : Le Sillage de la violence (Baby, the Rain Must Fall) : Henry Thomas
1965 : Le Kid de Cincinnati (The Cincinnati Kid) : Eric Stoner
1965 : Nevada Smith : Nevada Smith/Max Sand/Fitch
1966 : La Canonnière du Yang-Tse (The Sand Pebbles) : Jake Holman
1968 : L'Affaire Thomas Crown (The Thomas Crown Affair) : Thomas Crown
1968 : Bullitt : Lieutenant Frank Bullitt
1969 : Reivers (The Reivers) : Boon Hogganbeck
1970 : Le Mans : Michael Delaney
1971 : Junior Bonner, le dernier bagarreur : Junior Bonner
1972 : Guet-apens (The Getaway) : Carter McCoy
1973 : Papillon : Henri Charrière, alias Papillon
1974 : La Tour infernale (The Towering Inferno) : Chef Michael O'Hallorhan
1978 : Un ennemi du peuple (An Enemy of the People) : Doctor Thomas Stockmann
1979 : Tom Horn : Tom Horn
1980 : Le Chasseur (The Hunter) : Papa Thorson

Télévision
Spoiler:
 


Mon avis : Cet acteur au charme évident a bercé ma jeunesse, d'abord avec la série TV "Au nom de la loi" et puis avec des films qui ont définitivements forgés mes goûts : Les sept mercenaires, Bullit, L'homme qui aimait la guerre, La grande Evasion, L'affaire Thomas Crown autant de films vu dans les salles parisiennes de l'époque, Rex, Max linder, Wepler de la nostalgie bien sûr mais aussi un homme auquel je me suis identifié, comme un repère de vie que l'on abandonne heureusement en devenant adulte.
Un homme d'abord qui traverse l'Amérique à cheval, un passionné d'automobile qui participe à de vraies courses mais aussi des choses plus sombres dans sa vie (drogues, violences).
Certainement pas un acteur capable de tout faire, il est parfait dans les rôles d'homme d'action, crédible parce qu'homme courageux symbole de l'extrordinaire décontraction américaine (voir surnom) sûre d'elle et fiable.
En reproduisant ici sa filmographie je vois qu'il m'en manque pas mal, franchement tant mieux, je me régale de le revoir.
Son meilleur film (dans ce que j'ai vu) est pour moi "La Canonnière du Yang-Tse", film relativement long avec une atmosphère tendue, de belles images, un scénario impeccable, une bonne musique, et un marin (Mc queen) très humain.


Revenir en haut Aller en bas
Al Mecanique



Féminin
Age: 26
Localisation: Lyon
Date d'inscription: 01/12/2009

MessageSujet: Re: Steve Mac Queen *   13/1/2011, 18:41

Ha ha ! Le héros de ma maman qui est intarissable sur lui ! Razz
Donc forcément j'y ai pas coupé à Steve McQueen. Quel charisme il a cet acteur ! Et ce quel que soit le rôle ! Une présence et des émotions qui se dégagent de son regard, c'est très fort.
Je l'ai découvert dans Les sept mercenaires (eh oui un papa fan de westerns ^^) puis dans L'affaire Thomas Crown, La grande Evasion, Bullit etc... Aucun des films que j'ai vu de lui ne m'a déçu. Et quand même mourir à 50 ans et comme ça, c'est moche Sad
Revenir en haut Aller en bas
BlackMamba



Féminin
Age: 36
Date d'inscription: 27/04/2009

MessageSujet: Re: Steve Mac Queen *   13/1/2011, 22:30

J'en parlait un peu dans le sujet sur "Papillon", même si je suis loin d'avoir vu autant de ses films que je ne le souhaiterais (pas encore en tout cas), je trouve que c'est sans aucun doute un très très grand acteur.
Il a une présence incroyable, un grand talent d'interprétation, et puis, la grande classe quoi! Sans parler de son charme immense! Very Happy

Je ne sais pas vraiment dire à quoi ça tient, mais il a vraiment quelque chose de particulier qu'avaient quelques acteurs de cette époque et qu'on ne trouve plus vraiment aujourd'hui, un petit quelques chose de mythique. Very Happy

D'ailleurs, j'ai pas encore eu le temps de regarder "Bullitt" que j'avais enregistré, va falloir que je remédie à ça!
Revenir en haut Aller en bas
jac77



Masculin
Age: 43
Localisation: seine et marne
Emploi/loisirs: sport,cinema,musique
Date d'inscription: 28/12/2009

MessageSujet: Re: Steve Mac Queen *   17/1/2011, 17:51

Quel acteur ,Monstrueux dans "Papillon","La grande Evasion" ou encore "Les 7 mercenaires" et surtout inoubliable "J.Randall" dans la serie "Au nom de la loi".
Une legende du cinema.
Revenir en haut Aller en bas
Hestia



Féminin
Age: 35
Localisation: France
Date d'inscription: 21/01/2011

MessageSujet: Re: Steve Mac Queen *   21/1/2011, 14:45

Le film Papillon est un de mes préférés, je crois qu'il est basé sur un fait réel
La série "Au Nom de la Loi" est pas mal non plus mais hélas je n'ai jamais vu la fin
Le seul film qui ne m'a pas trop plus parmi tous ceux que j'ai vu jusqu'à maintenant c'est "Junoir Bonneur Le Dernier Bagarreur"
Revenir en haut Aller en bas
DonSunn



Masculin
Age: 28
Localisation: France
Emploi/loisirs: Agent secret
Date d'inscription: 25/01/2011

MessageSujet: Re: Steve Mac Queen *   26/1/2011, 16:22

jac77 -On peux rajouter "Guet Apens" et "Junior Bonner" de Sam Peckinpah ...
Revenir en haut Aller en bas
 

Steve Mac Queen *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» oliver queen/l'archer vert
» Steve McQueen
» Steve Warson
» Steve Mac Queen *
» Steve Mc Queen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Cinéma ::  :: -